Quelques leçons de vie avec « Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut » (Mitch Albom)

Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut, Mitch Albom

Éd. Pocket

216 p.

« Pendant des années, le vieil Eddie, petit bonhomme trapu de 83 ans, a veillé au bon fonctionnement des attractions de la fête foraine de Ruby Pier. Comble de l’ironie, c’est ici qu’il vient tout juste de mourir, écrasé sous la nacelle d’un manège alors qu’il tentait de sauver la vie d’une fillette…
Arrivé dans l’au-delà, le défunt se retrouve embarqué sur un vaste océan multicolore et multiforme où, comme dans un rêve éveillé, il va faire cinq rencontres bouleversantes et déterminantes: avec Marguerite, son amour perdu, mais aussi son ancien capitaine d’infanterie, une vieille femme aux cheveux blancs, un mystérieux homme bleu et une toute jeune asiatique détenant, dans ses petits doigts atrocement brûlés, le secret d’Eddie et de sa destinée… »

Mon avis:

La vie d’Eddie se résume en une seule chose: la fête foraine Ruby Pier où il a passé toute sa vie à entretenir les attractions. Il se sentait coincé dans cette vie qu’il n’a jamais voulu, à faire toujours la même chose. Un jour, alors qu’il a essayé de sauver une petite fille d’un terrible accident, Eddie meurt. Peut-être est-ce la toute fin et bien non c’est le commencement de toute une histoire: celle d’un homme qui, à travers la rencontre de plusieurs personnes, va enfin apprendre le sens de sa vie et ainsi mourir en paix avec lui-même. Mais que peuvent bien être les leçons qu’il va apprendre?
Petit à petit, Eddie va connaître le pourquoi du comment et que même si sa vie n’a pas été celle qu’il souhaitait, il comprendra pourquoi ça en été ainsi.

Le récit est bien écrit, ça se lit très vite. Dès le début, l’auteur nous met dans l’action en nous racontant successivement les derniers instants de la vie d’Eddie ou plutôt en compte à rebours. L’auteur tente de nous toucher avec tous ces souvenirs, le passé et cela fonctionne: on en devient nostalgique. Malgré ça, j’ai trouvé le roman un peu trop simpliste et vite expédié. Les leçons qu’apprend Eddie sont brèves et je n’ai pas trop accroché. La preuve, je ne les ai même pas retenues! Autant dire que je n’ai rien retenu de cette lecture, si ce n’est pardonner aux gens qui nous font ou nous ont fait du mal. Dans le roman, Eddie doit pardonner son père pour avoir été indifférent, dur et violent. Il le battait, il le méprisait, il n’essayait pas de le comprendre. Mais une des personnes que rencontre le protagoniste lui dit de pardonner car il ne sait pas quelle personne son père a été auparavant ni ce qu’il a vécu. OR, selon moi, ce n’est pas parce que quelque chose nous a affecté jadis que ça doit se répercuter sur la relation avec ses propres enfants ni avec quiconque d’ailleurs. Ce n’est pas une excuse et je trouve ça inadmissible. Je veux bien concevoir que la bonne parole de l’auteur se veut bienfaitrice ou je ne sais quoi mais il ne faut pas abuser.

Comme dans un autre roman de Mitch Albom, intitulé Pour un jour de plus, le récit est partagé en plusieurs parties distinctes: le présent, les souvenirs et sa vie au Ciel. Les souvenirs sont consacrés aux anniversaires d’Eddie, nous plongeant dans son passé et ainsi découvrir une bribe de sa vie. J’ai trouvé ce roman très similaire à cet autre ouvrage: le personnage principal (un homme), vieux et ayant des regrets ou des remords, les relations difficiles, voire inexistantes entre parents et enfants, le père indifférent et la mère protectrice. Je trouve que ça fait un peu vieux jeu tout ça et ça même gonflée de voir ce schéma répétitif. Je suis déçue de cette lecture.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s