En garde, voilà « Mademoiselle Scaramouche »! (Jean-Michel Payet)

mademoiselle scaramoucheMademoiselle Scaramouche, Jean-Michel Payet

Éd. Les Grandes Personnes

382 p.

Coupdecoeur

 

 

 

« Lorsqu’elle assiste à la mort de son père, tué en duel, Zinia Rousselières est loin d’imaginer qu’elle est à l’aube d’un singulier tour du destin. Dans le caveau familial repose en effet déjà un cercueil, le sien, ou plutôt celui de celle qu’elle croyait être…

En un instant, le monde de la jeune fille vole en éclats, et elle n’aura désormais de cesse de découvrir sa véritable identité. Des bas-fonds de la capitale au faste de Versailles, de la cour des Miracles au Trianon de porcelaine, Jean-Michel Payet nous propulse dans une aventure rocambolesque, où Zinia, afin de percer le mystère qui entoure sa naissance, devra porter un temps le masque de Mademoiselle Scaramouche!

Jean-Michel Payet est né en 1955 et vit tout près de Paris. Architecte, illustrateur et écrivain, il est notamment l’auteur de la trilogie Ærkaos. »

Mon avis:

Quelle aventure! Ici, Jean-Michel Payet nous plonge dans une aventure extraordinaire, mais pas n’importe laquelle, celle de Zinia Rousselières. Alors que son père, célèbre maître d’armes, vient d’être tué lors d’un duel engagé par le fils du marquis de Villarmesseaux, cette dernière découvre n’est pas sa vraie fille. Qui est-elle? Et pourquoi son père a-t-il prononcé le mot « Scaramouche » avant de donner son dernier soupir? C’est dans la hâte que Zinia doit faire quelques recherches puisqu’elle est pourchassée par le marquis de Villarmesseaux, soit le père du duelliste. Elle trouve ainsi des informations qui vont l’emmener à voyager et à rencontrer des gens qui seront en mesure de l’éclairer sur sa vraie identité. C’est à Paris que tout va se jouer!

Sa quête ne sera pas de tout repos, elle devra jouer des ruses mais aussi dégainer son épée qu’elle sait si bien manier grâce aux leçons de son père adoptif. Car, il y en aura bien des gens qui se mettront en travers de sa route. Mais pour quelles raisons est-elle sans cesse traquée par le marquis et ses sbires? Cela aurait-il un lien avec ses géniteurs, en particulier son vrai père?

Ce roman est un vrai bijou. La richesse de l’intrigue est son principal atout. Au début, la protagoniste part à la recherche de sa véritable identité mais elle souhaite également en savoir plus sur son vrai père, sur ce qu’il était. Mais au fur et à mesure qu’elle en apprend plus, l’intrigue se complexifie, laissant place à un complot plus sombre qu’il n’y paraît. C’est tout ce que je puisse vous dire car ce ne serait plus amusant!

Le style d’écriture de Payet est élégante, simple et le roman se lit facilement. On entre dès le début dans le vif du sujet, le décor est planté et on découvre une protagoniste féminine pleine de ressources: courageuse, généreuse, solidaire. A la mort de son père adoptif, Zinia n’a pas le temps de se retourner vers le passé, elle fonce. Elle part ainsi dans le Paris de l’époque, si authentique et on a vraiment l’impression d’être dans l’histoire, de parcourir les rues avec l’héroïne. Il y a une richesse au niveau des lieux (les rues malfamées, les châteaux, les hôtels…), des éléments de l’époque (les bals, les troupes de théâtre, les farces présentées dans la rue…) mais aussi les personnages! Et oui, l’auteur a eu la merveilleuse idée d’y ajouter des personnes réels tels que Molière, Colbert, Louis XIV ou encore la marquise de Montespan! On peut dire qu’il y a eu une vraie recherche.

Cependant, le plus intéressant dans tout cela c’est comment s’articule l’histoire. Chaque chapitre n’est pas totalement consacré à Zinia mais à tous les personnages du récit et comment ceux-ci y jouent un rôle. Les histoires se croisent. Même le personnage moins important à son rôle à jouer. On découvre ainsi les pensées de chaque personne, ce qui est vraiment drôle et intéressant! J’ai beaucoup aimé l’authenticité de ces personnages et on s’y attache rapidement.

C’était une superbe lecture, passionnante et amusante!

muti2copie

Publicités

5 réflexions sur “En garde, voilà « Mademoiselle Scaramouche »! (Jean-Michel Payet)

  1. Pas lu malheureusement mais je note parce que d’après tes dires il semble très intéressant, de plus la période : commedia dell’arte, cape et épée, duels…. me passionne depuis que je suis tout petit.

    • Tu as dû voir que c’était du jeunesse mais tout le monde peut le lire 🙂 Après avoir lu ce roman, je me suis surprise à aimer cette époque et cette ambiance ! Je ne peux que te le conseiller !

      • Je dois t’avoue que pour l’instant Harry Potter reste mon roman préféré, comme quoi la littérature jeunesse peut être superbe.

      • Je suis tout à fait d’accord avec toi 🙂 Et dire qu’il arrive à la littérature jeunesse d’être critiquée..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s