« Jenna Fox, pour toujours », une héroïne en quête de sa propre identité (Mary E. Pearson)

jenna foxJenna Fox, pour toujours, Mary E. Pearson

Éd. Les Grandes Personnes

280 p.

« J’étais quelqu’un avant. Quelqu’un qui s’appelait Jenna Fox

Ainsi reprend la vie de Jenna, 17 ans, amnésique, après un an passé dans le coma. Tant bien que mal, sous la houlette de ses parents, la jeune fille réapprend à être celle qu’elle a toujours été, une enfant adorée, vénérée.

Pourtant, très vite, Jenna comprend qu’elle est bien plus que les faits et les statistiques qu’on lui fait avaler. Plus que les vidéos qu’on lui fait regarder. Et avec les souvenirs apparaissent des questions, auxquelles personne ne veut répondre…

Identité et éthique scientifique sont au cœur de ce roman d’anticipation qui, une révélation après l’autre, devient un thriller haletant…

Mary E. Pearson, auteur de plusieurs romans, vit en Californie. Jenna Fox, pour toujours est son premier livre publié en France. »

Mon avis:

Après une année de coma, Jenna Fox retrouve sa vie en Californie. Sauf qu’elle ne se souvient de rien. Elle réapprend petit à petit la signification des mots, même les plus simples. Mais plus on progresse dans l’histoire, plus de questions surgissent: pourquoi, pourquoi, pourquoi?

Pendant la première partie du roman, j’ai trouvé l’atmosphère du récit bien triste voire froide. On sentait très bien que quelque chose n’allait pas et que ses parents lui cachent quelque chose. Il règne une sorte de tension qu’on ne comprend pas et qui nous met mal à l’aise. Jenna se découvre petit à petit, elle se pose des questions comme tout adolescent. Sauf qu’elle est plus que cela. C’est en apprenant la vérité que tout va basculer et la vision d’elle-même va changer. Est-elle vraiment ce qu’elle est?

Ce roman d’anticipation nous donne une réflexion sur les limites de la science sur l’être humain. En effet, jusqu’où peut-on aller? Ne devrions-nous pas laisser la nature telle qu’elle? Si on modifie l’être humain, c’est l’identité qui entre en jeu. Jusqu’à quelle limite pouvons-nous dire qu’on est toujours humain? Ici, la protagoniste ne cesse de se poser des questions sur qui elle est vraiment.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jenna, on authenticité, son innocence et son intelligence. Même si elle n’est pas ce qu’elle aurait souhaité, elle l’est plus que certaines personnes.

C’est une lecture très intéressante malgré la fin qui m’a un peu chagrinée…

muti2copie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s