« Hunger Games T1 », une critique de la télé-réalité (Suzanne Collins)

HungerGamesTome1Hunger Games T1, Suzanne Collins

Éd. Pocket

382 p.

Lu en numérique

Je pense qu’un résumé n’est pas nécessaire puisque la plupart des personnes ont vu et/ou lu le livre. Pour faire court, l’histoire se déroule dans un univers futuriste qui s’appelle Panem. Celui-ci est divisé en plusieurs districts distingués par des chiffres allant de 1 à 12 (lié à la richesse, soit du plus riche au plus pauvre) et ayant chacun une spécialité propre : la pêche, le charbon, l’agriculture, etc.

Un jeu télévisé appelé Hunger Games a été créé afin de rappeler à tous les habitant le sang qui a été versé pendant la révolte et afin de faire régner la paix. Ce jeu tant aimé des habitant du Capitole, la capitale de Panem, se déroule chaque année. C’est un événement incontournable. Chaque district devra donner deux tributs : un jeune garçon et une jeune fille qui sont tirés au sort. Les 24 participants s’affrontent ainsi dans un combat à mort. Le dernier survivant gagne une vie prospère…

On suit l’histoire de Katniss Everdeen, une jeune fille courageuse, déterminée et forte. Elle se porte volontaire à la place de sa soeur qui a été désignée.

Bon, pas la peine que je vous en dise plus ! J’arrive un peu comme un cheveu dans la soupe, 50 ans plus tard. Je fais parti de ceux qui a vu le film avant d’avoir lu le livre et pour tout vous dire, j’ai beaucoup aimé ! Il fallait absolument que je le lise, puis je n’avais pas du tout envie d’attendre la sortie du deuxième au cinéma ! J’ai beaucoup plus ressenti le malaise et l’angoisse du jeu en visionnant le film : la peur de mourir, tenter de survivre alors que rien n’est sûr, devoir tuer l’autre tribut de son district, les amants maudits… ! J’étais vraiment sur le qui-vive. Avec le livre, évidemment je savais ce qui allait se passer. Du coup, il n’y avait aucune place pour le suspens mais je l’ai quand même englouti ! Parfois, je me demande si j’aurais ressenti les mêmes choses si j’avais lu le premier tome en avant le film. Peut-être que oui, peut-être que non.

Revenons-en au livre ! Jusque là, parmi toutes les dystopies que j’ai pu lire (pas grand chose soit dit en passant), c’est de loin un de mes préférés. L’auteure nous fait une critique d’un sujet précis : la télé-réalité, à l’instar d’autres ouvrages qui traitent de la société (trop vague à mon goût) ou l’amour (je ne vois pas trop où est le problème). Bref. On retrouve ainsi des références liées à la télé-réalité : le mensonge et la manipulation en sont de bons exemples.

Outre le thème de l’ouvrage, j’ai beaucoup apprécié les personnages principaux hauts en couleur avec des qualités et des faiblesses. Même si le personnage de Katniss ne me déplaît pas, je n’ai pas du tout aimé sa façon de se comporter avec Peeta.

J’ai vraiment passé un bon moment en lisant de livre. Il est très facile et rapide à lire. Je ne me suis pas ennuyée du tout !

muti2copie

jeunessebadgesciencefictionbadge

Publicités

Une réflexion sur “« Hunger Games T1 », une critique de la télé-réalité (Suzanne Collins)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s