Enfernité T1 – Brodi Ashton

enfernitet1Enfernité T1, Brodi Ashton

Éd. Milan

384 p.

★★★

D’habitude, je ne suis pas attirée par les histoires fantastiques pour un public jeune adulte (comprendre young adult bien entendu) avec une héroïne et un triangle amoureux. Surtout lorsque l’action se déroule dans notre monde. Pour la simple et bonne raison que je trouve que ce n’est pas du tout original. Peut-être que je suis trop exigeante, mais j’ai l’impression de retrouver le même principe à chaque fois. On a le monde réel, on y ajoute un élément surnaturel pour donner un côté fantastique. En soit, ça ne me dérange pas quand c’est un minimum bien construit.

Il existe donc un endroit qui s’appelle Enfernité. Il abrite des êtres, des Enfernautes, qui se nourrissent de l’énergie et des émotions d’autrui pour pouvoir vivre. Ces créatures à l’apparence humaine peuvent vivre à la surface de la Terre et partir à la recherche de leurs esclaves, les Transfuges.

Nikki est devenue une Transfuge après avoir passé un siècle à nourrir Cole, un Enfernaute. Cela s’appelle le Festin. Se séparer de la personne avec qui elle a passé autant de temps est difficile mais elle choisit toutefois le Retour dans le commun des mortels. Sa décision est motivée par les retrouvailles avec une personne qui lui est chère : Jack, son premier amour. Mais le temps qu’il lui reste est compté : si elle ne choisit pas de devenir une Enfernaute et de retourner en Enfernité avec Cole, elle se verra envoyée dans les Tunnels à nourrir les Ombres pour toujours.

Ainsi se créé un triangle amoureux, quoi de plus banal et inintéressant…

Sachant que le compte à rebours a commencé, Nikki va tenter de retrouver sa vie d’avant et de renouer avec les personnes qu’elle a abandonnées. Évidemment, et vous l’aurez compris, elle va devoir se battre pour trouver une solution et échapper à l’emprise des Ombres qui l’attendent impatiemment.

Même si le roman a l’avantage d’être une lecture sans prise de tête, j’ai trouvé qu’il manquait pas mal d’éléments pour pouvoir bien comprendre l’univers. Dès le début, on apprend ce qu’est l’Enfernité et tout ce qu’il implique. Mais il n’y a aucune information sur l’origine des Enfernautes : sont-ils apparus comme par magie ? Comment Cole l’est-il devenu ? Selon moi, lorsqu’on décide de créer un univers imaginaire, il est primordial de poser les bases dès le début pour savoir où l’on va.

Nikki revient ainsi à la surface mais son retour ne sera pas aisé. Elle devra regagner l’estime de ses proches après une longue période d’absence. J’ai eu la nette impression qu’une grande partie du roman était consacrée à Nikki et Jack au lycée. Certains événements et des mystères viennent ponctuer l’histoire afin de la rendre plus intéressante. Il se passe plus de choses vers les cent dernières pages. Alors que Nikki s’approche de son sort inexorable, il y a bien un moment où il faut prendre les choses en main ! Et bien sûr, elle attend le dernier moment pour effectuer des recherches sur un objet qu’on lui a remis longtemps avant !

Ceci dit il y a quand même des points positifs dans ce roman. J’ai apprécié le concept de l’aspiration des émotions et ses conséquences. Dans certains chapitres on a des flashbacks qui nous permettent de mieux comprendre le passé de Nikki et de s’attacher un peu plus aux personnages.

Finalement, je ne sais pas si j’ai envie de lire le deuxième tome mais vu le dénouement, j’aimerais vraiment savoir comment cela va se poursuivre !

Publicités

8 réflexions sur “Enfernité T1 – Brodi Ashton

  1. Pingback: {bilan} Le mois en résumé ~ Juillet 2014 | L'enbouquinée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s