Ce n’est pas toi que j’attendais – Fabien Toulmé

cenestpastoiCe n’est pas toi que j’attendais, Fabien Toulmé

Éd. Delcourt

256 p.

★★★★★

Voici un témoignage touchant de Fabien Toulmé, père d’un enfant atteint de trisomie 21.

Fabien a fait sa vie et fondé une famille au Brésil, après avoir vécu dans différents endroits. Avec sa femme, il apprend la venue d’un deuxième enfant. Tout va parfaitement bien car cette nouvelle les emplit de joie. S’ensuivent donc ensuite, les tests prénataux pour confirmer que le bébé n’a rien. En revanche, il faut savoir qu’au Brésil, certains tests ne sont pas effectués.

Cette période coïncide avec l’envie de quitter le Brésil pour la France. Leur déménagement est ainsi programmé. La grossesse de sa femme se poursuit en France. Là-bas, ou plutôt ici, tout est bien suivi. Le corps médical leur affirme que tout va bien et que le bébé est en bonne santé. Jusqu’au moment de la naissance, où Fabien est frappé par la physionomie singulière de sa dernière fille Giulia. Elle porte effectivement les traits propres de la trisomie 21. Pourquoi ne leur a-t-on rien dit ? Par omission ou simple erreur médicale ?

Dès lors, Fabien tombe de haut. Impossible pour lui d’aimer un enfant ayant un tel handicap. Il s’était attendu à avoir une fille en bonne santé. Ce n’était pas elle qu’il attendait, finalement.

J’ai trouvé ce récit très touchant. Il montre l’amour d’un père pour sa fille et lui rend un bel hommage à travers cette histoire. L’amour d’un parent peut tout surmonter, et même les normes que nous impose la société, à savoir le fait d’être normal. Il faut ne pas être différent pour ne pas attirer l’attention sur soi et être la cible de jugements, de moqueries… En fin de compte, le regard des gens est souvent ce qui dicte notre façon de penser et d’agir. C’est lorsqu’on fait abstraction de cela qu’on accepte cette différence.

L’auteur nous fait ainsi part de son expérience. La  vie ne s’arrête pas là et il est possible pour un enfant handicapé de faire beaucoup de choses, avec de la stimulation, de la patience et beaucoup d’amour (on aurait presque cru que c’était un message Peace and Love).

J’ai été très indignée et choquée de la réaction du corps médical. Je me suis toujours demandé si c’était simplement une erreur médicale, ou bien s’ils avaient choisi de ne rien dire. Il y a un passage qui m’a marqué, qui est celui de l’infirmière qui semble ne rien remarquer du tout…

Tout cela pour dire que j’ai vraiment apprécié ce livre très ! Les personnages sont très attachants et plus particulièrement la petite Giulia ! Les traits, simples mais efficaces, sont agréables à regarder. Les nuances de couleurs que l’on retrouve tout au long de l’album, viennent ponctuer l’atmosphère de l’histoire.

Manabé Shima – Florent Chavouet

manabeshima_couvManabé Shima, Florent Chavouet

Éd. Philippe Picquier

144 p.

★★★★★

Il est peut-être temps que je me mette à jour dans mes chroniques ! Je commence donc avec carnet de voyage très chouette : Manabé Shima ! Je l’ai lu pendant l’été et je peux dire que c’était de circonstance.

Le livre doit son nom à une île japonaise méconnue du public. Et c’est donc là que nous emmène l’auteur ! À travers plusieurs croquis, tout aussi mignons et colorés les uns que les autres, on découvre une facette de la culture japonaise. C’est un vrai plaisir pour les yeux. Chaque élément qui compose l’île est décortiqué et dessiné. Le tout avec une pincée d’humour.

On retrouve des paysages, des maisons, des animaux… et bien sûr les habitants ! C’est ce que j’ai le plus aimé avec les dessins d’intérieurs. Il y a tellement de détails (je parle des intérieurs de maisons) qu’on ne sait plus où regarder ! Mais d’un côté, ça donne beaucoup de vie et on a l’impression d’y être. Pour ce qui est des habitants, l’auteur en dresse des portraits très chaleureux et accueillants. Je me suis attachée à eux en quelque sorte…

manabeshima_chavouet

Et que serait un voyage sans la découverte des coutumes locales ? On assiste à des événements festifs, religieux et même pédagogiques. Par exemple, il y a la journée de la mer qui consiste à faire découvrir le monde marin aux enfants. C’est chouette !

Même si je l’ai emprunté à la bibliothèque, je compte bien me l’acheter. Il est tellement beau que j’ai envie de l’avoir chez moi ! C’est une lecture que je conseille pour s’évader !

manabeshima2_chavouet

{bilan} Le mois en résumé ~ Août 2014

bilanBonjour à tous ! Aujourd’hui on est le 31 août et c’est le jour idéal pour poster mon bilan du mois. Niveau ponctualité, c’est une grande première !

Cote livresCe mois-ci n’a pas été très riche en lecture de romans. J’ai lu 2 romans, 4 bandes dessinées et 3 mangas.

Bilan_aout14_1

Après une très chouette lecture du premier tome des Aventuriers malgré eux de C. Alexander London, j’ai emprunté le tome 2 à la bibliothèque. C’était un plaisir de retrouver nos deux héros râleurs et paresseux, accompagnés de leur idole télévisée, dans une nouvelle aventure loufoque en Amérique du Sud. J’ai également fait une belle découverte avec Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes. Depuis le temps que je voulais le lire et bien je l’ai trouvé passionnant.
Bilan_aout14_3

Manabé Shima de Florent Chavouet est un emprunt qui date du mois dernier mais je l’ai lu très lentement. Je ne sais pas si je peux qualifier ce livre de bande dessinée. En tout cas, c’est un très bel ouvrage qui contient des illustrations sublimes et pleines de détails. Aussi, j’ai enfin pu lire la bande dessinée Aya de Yopougon de Marguerite Abouet et de Clément Oubrerie ! J’ai vraiment passé un bon moment et ce fut un total dépaysement. C’est la première fois que je suis plongée dans une histoire se déroulant en Afrique, qui plus est en Côte-d’Ivoire.Bilan_aout14_2

Et enfin, j’ai emprunté Q and A de Mitsuru Adachi complètement par hasard et c’était une déception. C’est l’histoire d’un jeune garçon qui est hanté par le fantôme de son frère aîné. Celui-ci l’embête et lui joue des tours. Vous aurez remarqué, encore et encore, Princess Jellyfish de Akiko HIgashimura !Culture canape

nosetoilescontrairesCôté film, je n’ai pas dérogé à la règle puisque j’ai vu Nos étoiles contraires au cinéma ! Même si j’ai trouvé quelques défauts au film, je l’ai globalement apprécié. Et il m’a presque fait verser des larmes… !

outlander_serie

actf_edu_nowhereboysEn ce moment, je n’arrive pas à me concentrer sur un roman. Peut-être parce que je tombe sur des déceptions. Du coup, je m’occupe en découvrant des séries TV. J’ai entendu parler de Outlander, une série mi-historique mi-dramatique, et je me suis dit pourquoi pas essayer. En plus, l’histoire se déroule en Écosse, pays que j’aimerais visiter un jour. Moi qui ne suis pas très séries, j’ai accroché à l’intrigue. Je n’ai qu’une hâte : découvrir la suite ! Et moi qui pensais regarder une série originale, je me suis trompée ! C’est en fait une adaptation d’un roman de Diana Gabaldon, Le Chardon et le Tartan. Je suis un peu déçue car j’ai l’impression de retrouver encore les mêmes tendances qu’au cinéma, à savoir les éternelles adaptations de romans !

En attendant la diffusion du prochain épisode de Outlander, j’ai choisi une autre série au hasard et je suis tombée sur Nowhere Boys. Un truc pas bien compliqué sur un groupe de 4 garçons qui se retrouve dans une sorte de monde parallèle où ils n’ont jamais existé. Les personnages sont de gros clichés mais c’est quand même sympa à regarder.
Sorties

motionfactory

L’exposition Motion Factory à la Gaîté Lyrique nous explique les ficelles du monde animé. Il s’agit en fait d’une technique fréquemment utilisée, que ce soit dans le cinéma ou même la publicité, et qui s’appelle le stop motion. Ce procédé permet d’obtenir des séquences animées grâce à des prises de vues successives d’éléments inanimés et qui peuvent être fait de divers matières comme la pâte à modeler, le papier, etc.

Bavardages

Je n’ai pas grand chose à raconter si ce n’est que j’ai fini mon stage en fabrication vendredi. Après deux mois et demi dans cette structure, j’étais un peu triste de partir. Pour mon départ, j’ai eu droit à un exemplaire de mon choix et j’ai finalement choisi le catalogue Paris 1900. Comme je n’ai pas pu aller à cette exposition, c’était mon lot de consolation.

En tout cas, j’ai appris beaucoup de choses et j’en suis très ravie. Si j’en ai le temps, je ferai un article là-dessus (je devais le faire pour mon premier stage en 1re année mais je ne l’ai toujours pas fait !).

Malheureusement, toujours pas de vacances à l’horizon puisque j’enchaîne encore avec un autre stage. Même si j’ai fini l’école, on dirait une rentrée des classes… Et après tout ça, j’entre enfin dans la vie active 🙂

On est enfin arrivé au bout de ce long article ! Sur ce, je vous souhaite une très bonne rentrée ou reprise et un joli mois de septembre !