Manabé Shima – Florent Chavouet

manabeshima_couvManabé Shima, Florent Chavouet

Éd. Philippe Picquier

144 p.

★★★★★

Il est peut-être temps que je me mette à jour dans mes chroniques ! Je commence donc avec carnet de voyage très chouette : Manabé Shima ! Je l’ai lu pendant l’été et je peux dire que c’était de circonstance.

Le livre doit son nom à une île japonaise méconnue du public. Et c’est donc là que nous emmène l’auteur ! À travers plusieurs croquis, tout aussi mignons et colorés les uns que les autres, on découvre une facette de la culture japonaise. C’est un vrai plaisir pour les yeux. Chaque élément qui compose l’île est décortiqué et dessiné. Le tout avec une pincée d’humour.

On retrouve des paysages, des maisons, des animaux… et bien sûr les habitants ! C’est ce que j’ai le plus aimé avec les dessins d’intérieurs. Il y a tellement de détails (je parle des intérieurs de maisons) qu’on ne sait plus où regarder ! Mais d’un côté, ça donne beaucoup de vie et on a l’impression d’y être. Pour ce qui est des habitants, l’auteur en dresse des portraits très chaleureux et accueillants. Je me suis attachée à eux en quelque sorte…

manabeshima_chavouet

Et que serait un voyage sans la découverte des coutumes locales ? On assiste à des événements festifs, religieux et même pédagogiques. Par exemple, il y a la journée de la mer qui consiste à faire découvrir le monde marin aux enfants. C’est chouette !

Même si je l’ai emprunté à la bibliothèque, je compte bien me l’acheter. Il est tellement beau que j’ai envie de l’avoir chez moi ! C’est une lecture que je conseille pour s’évader !

manabeshima2_chavouet

À nous deux, Paris ! – J.P. Nishi

anousdeuxparisÀ nous deux, Paris !, J.P. Nishi

Éd. Philippe Picquier

192 p.

★★★★★

À nous deux, Paris ! est un manga très drôle et intéressant puisqu’on découvre Paris du point de vue d’un Japonais. Celui-ci c’est effectivement l’auteur, Jean-Paul Nishi (qui est en réalité un pseudonyme) ! Il nous raconte son séjour en France sous la forme d’anecdotes qui prennent l’allure d’un carnet de bord.

Jean-Paul Nishi arrive pour la première fois à Paris dans le but d’en savoir plus à propos de la bande dessinée française qu’il affectionne tout particulièrement. Il va y rester assez longtemps pour découvrir la culture locale.

L’introduction de notre auteur n’est pas des plus réjouissantes et pourtant on ne peut s’empêcher d’en rire et même de s’y identifier ! Avec un début pareil, il est impossible de ne pas vouloir savoir ce qu’il se passe par la suite… Tout, et même les sujets auxquels on n’aurait jamais pensé, est abordé ! Cela va des bisous des Français, la phonétique, les soutiens-gorge, le kebab… et j’en passe. Les sujets sont traités toujours avec humour et dérision. On se retrouve parfois dans certaines anecdotes ! J’ai remarqué que Jean-Paul Nishi ne critiquait jamais mais qu’il émettait plutôt des constats. Il fait, pour moi, preuve d’une ouverture d’esprit. J’ai beaucoup aimé ce côté-ci de sa personnalité. Bien évidemment, la gentillesse, la patience et l’humour du personnage/auteur font qu’on éprouve de la sympathie pour lui.

Ce qui est bien avec ce manga c’est qu’on découvre (ou redécouvre) des aspects de la culture française qu’on n’aurait pas remarqué en temps normal. Ici, l’auteur nous apporte un regard extérieur sur nos habitudes et c’est vraiment très intéressant.

anousdeux